Sarah Garbarg

Résidence :

Née en 1982.
Vit et travaille à Paris et Pantin. 

FORMATION

2012 SPEAP, Master d'Expérimentation Arts et Politique, Sciences Po Ecole des Arts Politiques, Paris. 

2006 DNSEP obtenu avec les félicitations du jury à l’unanimité, Erban, Nantes.

2005 Hogeschool Voor De Kunsten, Utrecht, Hollande (échange 4e année).

2004 DNAP, Erban, Nantes. 

Les normes, les codes, sont des outils de mesure, d’appréhension et de compréhension, des principes de ce qui doit être. Un ensemble de règles préétablies qui permet d’organiser le monde, de faire que les choses fonctionnent, de permettre la communication. De faire en sorte que les choses deviennent possibles et compréhensibles. Ce sont des choses que l’on apprend, et qui, de fait, s’inscrivent au plus profond de nous. Ce sont des repères, un « consensus », pour reprendre Jacques Rancière, c’est-à-dire, « un accord entre sens et sens », entre « un monde de représentation sensible » et « un régime d’interprétation de ses données ».

Ce sont ces formes de consensus et leur logique que ma pratique vient questionner, vient dé-finir et ré-flechir. Définir c’est donner un, ou des, sens, mettre à plat, c’est mettre des limites. Mais dé-finir c’est aussi enlever la finition, démanteler, désordonner, détricoter un ordre donné.
De même, re-fléchir est le principe de renvoyer par réflexion dans une direction différente, de faire plier, céder. Dans ma pratique, ces outils de mesure, d’appréhension, de construction, d’ordonnancement sont mis à contribution pour produire une forme de désordre savamment organisé.
Et cette idée de désordre est très liée, pour moi, à celle de l’installation, au traitement de l’espace. ...

Ombre 2-3/41,8°NNE/O6/21-11h23, 2009, Sarah Garbarg

Édition de 8 Ex
Détail de l'Œuvre
  • Année 2009
  • Technique Plexiglas miroir
  • Dimensions 115 x 70 cm
2 000,00 €

Soyez le premier à commenter ce produit